Après quelques années, notre site aura au moins permis d'apporter quelques réponses aux Internautes qui nous ont fait l'amitié d'exposer leurs soucis. Sans prétention aucune, nous allons essayer d'en faire la synthèse, afin de permettre aux cinéastes en herbe d'éviter les pièges les plus courants.

            A)    Préparation du matériel de prises de vues : Avant tout, c'est peut-être naïf, mais il faut contrôler l'état général de la caméra : batterie chargée... réglages de base effectués... éclairage... sonorisation etc.

            B)    Préparation des cassettes : C'est sans doute la partie la plus négligée, génératrice à priori de bien des problèmes. Il convient avant tout d'effectuer un enroulement et déroulement rapide, une fois la cassette insérée dans son logement. Deux raisons essentielles : l'embobinage rapide élimine d'éventuelles impuretés sur les têtes ; si c'est le cas, la bande magnétique se décolle sous l'effet du déroulement rapide ; ce qui évite un arrêt brusque lors du tournage !

            Une fois la cassette rembobinée, effectuer un enregistrement à blanc. En prenant le temps d'effectuer cet enregistrement préalable, la cassette mémorise toutes les données techniques de la caméra. Ce qui évite les écarts parfois désagréables des expositions ou autres paramètres. Même s'il s'agit d'une cassette ancienne, (je dirais même surtout...) il est important de procéder comme avec une cassette vierge.

            C)    Prises de vues : C'est à ce niveau que les soucis sont les plus nombreux, quant aux résultats obtenus !

               Avant toute chose, il ne faut jamais (sauf effet recherché), filmer à contre-jour. Avant d'enregistrer une séquence, tourner le dos à la lumière dominante. Si vos yeux se ferment en regardant le ciel, la caméra fera de même ! ;-))

                Privilégier des longueurs de séquences de dix à quinze secondes maximum.

                Si la nécessité s'en fait sentir, et que vous deviez effectuer un plan rapproché (Zoom), plutôt que de le faire en filmant, il serait préférable de vous rapprocher du sujet éloigné, et enregistrer ensuite une fois le cadrage effectué. De même pour le retour à un plan général, ramener l'objectif en position large sans filmer. Ce qui évitera à la lecture les effets désastreux de "pompe à vélo", pas toujours agréables.

                En fond de focal (Zoom maximum), bannir autant que faire se peut les balayages latéraux (panoramiques). De la même manière en plan général, éviter les prises de vue continues avec des mouvements de droite à gauche intempestifs. Une chose est certaine, un trépied s'avère indispensable pour éviter de bouger, surtout en plan rapproché ! Plus la prise de vue sera stable, plus le rendu final sera agréable.

                S'abstenir de visionner chaque séquence au cours du reportage ! Car tôt ou tard, la bande magnétique va se détendre et le film sera très compromis. Mieux vaut contrôler tranquillement le soir à la maison, tout ce que vous avez filmé. Vous remettez la cassette à zéro et vous visionnez les séquences sans interrompre la lecture. À la dernière image il suffit d'arrêter la lecture, et la cassette est prête à poursuivre le reportage. Ceci maintiendra une tension optimale de la bande et vous permettra de bien terminer votre film.

                Eviter de terminer un reportage en utilisant la fin d'une autre cassette... Déjà, les paramètres ne seront peut-être pas les mêmes et ensuite, au montage, il faudra jongler d'une cassette à l'autre ce qui n'est pas toujours une partie de plaisir ;-))

                Ne laissez jamais votre matériel en plein soleil, même dans la voiture ! De même, en cas de grand froid, essayez de protéger la caméra en l'enveloppant dans un linge. Si vous sortez de la maison et que vous désiriez filmer dehors, attention au brusque changement de température, été comme hiver. Les variations en hiver surtout, provoquent la formation de buée sur la caméra. Laisser au matériel le temps nécessaire à s'adapter au climat, il vous en sera reconnaissant ;-)) Petite astuce que j'ai testée avec succès : juste avant de sortir au froid, placer la caméra quelques instants dans le réfrigérateur. Le contraste sera moins important et l'attente forcément diminuée !

            Si vous avez d'autres questions, dans la mesure du possible, nous essayerons de vous répondre. Pour nous il n'y a pas de cinéastes "pros" ou "amateurs", il y a des gens qui aiment traduire leurs émotions à travers des images. En appliquant ces petites règles de base, vous serez surpris des progrès que vous êtes à même de faire. Alors bons films !...